Il y a dans nos souvenirs d’enfants puis d’adolescents, cette heure magique et sacrée, quand Megève, à la tombée de la nuit, bat d’une pulsation moins sportive mais tout aussi trépidante. D’abord ce calme absolu quand les derniers skieurs ferment les pistes et regagnent leurs chalets pour un repos bien mérité. Puis ce regain d’effervescence quand les vacanciers rejoignent le centre du village, après avoir troqué leur combinaison pour une tenue décontractée et élégante.
Va-et-vient incessants entre les bars, les restaurants et les boutiques animent la station d’un autre rythme. Les amis se retrouvent en terrasse, les commerçants s’affairent, plein d’énergie, tandis que le clocher de l’église répond au bruit des calèches qui arpentent les rues du village. Ces moments-là font toute l’âme de Megève. Une vie au grand air, une vie de village au cœur battant, sous l’effet d’une affluence saisonnière qui lui donne un air de fête.

Jean Bastien et Maxence

RÉOUVERTURE 22 DECEMBRE 2018